MUSTAPHA TLASS

 

Le general Mustapha Tlass est également un grand érudit et un excellent poète

 

 

Le général Moustapha Tlass

DANS LE TEMPLE

Enfin, je dédie ces poèmes… à Toi, ô Beauté !
A Toi, qui enflammes les nerfs des hommes,
A Toi, qui envoûtes leurs esprits et ensorcelles leurs âmes,
A Toi, Maîtresse d’une nature si généreuse, de dons si variés,
A Toi, que la marche de l’Histoire amuse !


C’est à Toi que je m’adresse en t’interrogeant :


« Pourrais-je m’acquitter de toutes mes dettes envers Toi ?
Ô Beauté, m’accepteras-Tu dans Ton Mihrab
Comme un des hommes aux nerfs et au corps épuisés
Qui ne cessent de voyager vers Toi
Pour résider, enfin, dans Ton Temple ?
Ô Eternelle Adorée, si Tu m’acceptes parmi tes nombreux Serviteurs,
Accepte également les cantiques que je te présente en hommage !

Traduit de l’arabe en français par Athanase Vantchev de Thracy

ET NOUS AVONS TOUT CREE DE L'EAU

Et l’on rappelle à la Reine l’importance de l’eau :

Dans la soif il y a l’eau.
Dans l’étouffement il y a l’eau.
Dans la chaleur il y a l’eau.
Dans la pureté il y a l’eau.

Et tu pleures pour vaincre et chasser la tristesse.
Mais dans la tristesse il y a l’eau.
Tes pieds rappellent la grâce des chutes d’eau.
Tu dis : « La mort est merveilleuse sous les chutes d’eau ? »
Tu te sauves et cours vers la mer. Et c’est l’aventure !

Ton histoire est celle de l’eau omniprésente :
En vérité,
Celui qui s’en va dans la mer disparaît.
Celui qui revient des eaux de la mer
Est un nouveau-né.
Puisse-t-il ne jamais revenir !
Gloire à mon Seigneur et Dieu qui créa toute chose vivante de l’eau !
Quant à elle, elle est une Houri qui habite les sources de l’eau !
Et les sources s’infiltrent à travers les filets de la nuit
Et se hâtent vers la mer.

Ceci n’est ni Ghazal, ni Amour,
Ni Poésie, ni Prose !

C’est Georgina dans la réalité. Georgina au milieu des roses
Et du jasmin d’Arabie…
Je parle avec toute la simplicité de mon cœur ou, plutôt,
Avec toute la sincère audace du soldat.
Que le métier des armes n’existe pas si,
Avec les premières lettres de son alphabets, on ne peut composer le mot – assaut !
A propos de ce métier il faut apporter une précision :

Au commencement il y avait Georgina dans l’esprit !
Georgina était au commencement dans le Cœur et dans la Pensée !

Traduit de l’arabe en français par Athanase Vantchev de Thracy